Atelier participatif et grand jeu immersif au «Bois des Vouillants» : Une manière originale d’appréhender la question des biens communs

Comment impliquer les habitants de la métropole grenobloise dans la gestion des espaces naturels qui les entourent ? De quelle manière sensibiliser à la question des biens communs et à la responsabilisation collective qu’elle implique, auprès d’un public très hétérogène et dont les pratiques liées à ces espaces divergent ?

Les logiques sociales et les enjeux sont multiples autour des espaces naturels tels que le bois des Vouillants : des questions d’intérêts publics, collectifs et privés s’y cristallisent. Comment, alors, construire un projet commun autour de ces espaces et faire converger des intérêts souvent divergents? Comment prendre en compte les valeurs, les expériences, les connaissances, les pratiques et les objectifs des différents publics se côtoyant dans le bois des Vouillants, afin de favoriser la coopération entre ces différents acteurs et permettre ainsi une responsabilité partagée vis-à-vis du site ?

C’est pour répondre à cette problématique que Grenoble Alpes Métropole nous a missionné au printemps dernier, avec la Compagnie de Pascal Servet et Puzzle animations.

Il s’agit de créer un événement convivial permettant aux différents publics du bois des Vouillants d’interagir et de s’amuser ensemble au cœur de cet espace naturel, autour d’un grand jeu. Celui-ci prendra la forme d’un jeu de piste théâtralisé et entraînera les participants dans un monde imaginaire. En jouant, les participants découvriront le site d’une manière inhabituelle : même si le bois est déjà plus ou moins connu des différentes personnes qui se rendront à l’événement, les chemins, champs et particularités du site seront abordés sous un angle différent pour le jeu, créant ainsi une expérience collective fédératrice. Outre la (re)découverte du lieu, le jeu permettra à des personnes ayant des intérêts et pratiques habituellement divergentes dans ces bois de se rencontrer et d’échanger entre elles.

Si l’aspect ludique reste primordial, le jeu peut, de manière subtile, permettre d’ouvrir des questionnements sur les enjeux du site. Ceux-ci ont été définis au préalable lors d’un atelier collaboratif en mai dernier réunissant acteurs techniques, associations d’usagers et des citoyens. Chasseurs, promeneurs, agriculteurs, sportifs, forestiers… une trentaine de personnes au total, venues d’horizons différents, ont dessiné leur bois et imaginé des personnages fantastiques pour le jeu. Celui-ci aura lieu le 13 octobre prochain, de 10h à 18H et s’intitule « Les Sept Serpents de la Tour Sans venin ». N’hésitez pas à venir vivre cette expérience!

Vous êtes intéressé par un projet avec nous?

Suivez-nous sur